Le tire-veille : un élastique indispensable en planche à voile

 

 

À tout windsurfeur, à qui n’est-il jamais arrivé de ne pas réussir à sortir sa voile de l’eau quand il
n’y a plus de vent en pleine mer?

 

Qu’elle reste bloquée avec le strap de votre planche? Ou alors
que vous oubliez de l’accrocher et qu’une fois sur l’eau impossible de faire un waterstart?

Voici quelques conseils à propos de cette petite corde que l’on sous estime souvent.

relever au tire veille
Le tire-veille en planche à voile est une corde élastique de
plusieurs couleurs différentes qui est attachée au wishbone et
autour du pied de mât. Son utilité est tout simplement de relever
et sortir la voile de l’eau pour partir.
Dans certains cas, dans une configuration vague avec une
planche peu volumineuse et un vent léger il est souvent
impossible de partir en waterstart, un tire-veille peut alors vous
sauver la mise.
Dans une configuration slalom le tire-veille est indispensable pour
sortir les grands gréements de l’eau. Pour finir, lors des premiers
pas en windsurf, une grande partie de l’apprentissage se fait avec
cette petite corde.

Fixation du tire veille

Le tire-veille se compose d’un bout élastique avec deux boucles aux extrémités:

• Une première boucle est élastique et plutôt large.
Elle est reliée autour du pied de mât une fois que la
voile est gréée. Tout ceci avant d’accrocher les
deux parties ensemble.

• La boucle à l’autre extrémité est non élastique,
plus fine et également plus courte. Elle sert à fixer
le tire-veille au wishbone. Tous les wishbones ont
un petit passage pour la corde, il faut passer la
corde du tire-veille à travers celui-ci. Une fois la
boucle passée, il suffit d’insérer l’ensemble du tire veille dans la boucle, et voilà, c’est fixé.

 

fixation tire veille

Comment lever sa voile au tire-veille sans se fatiguer?

Souvent, la plupart des windsurfeurs se fatiguent à tirer sur le tire-veille pour sortir leur voile de
l’eau mais sans avoir une technique particulière. La voile parait très lourde et quasiment
impossible à sortir de l’eau.
Voici quelques conseils pour éviter de finir la session le dos courbé:
• Repérez d’abord d’où vient le vent. Regardez les autres navigateurs, les bateaux, drapeaux,
les cheveux de votre copine (de votre collègue si vous n’en avez pas)…
• Tournez votre voile dans le sens du vent : si votre planche est dans une direction opposée à
celle ou vous voulez aller, appuyez sur l’avant ou l’arrière de votre flotteur pour le faire
passer sous le wishbone.
• Pour tourner votre voile afin de la mettre dans la bonne direction, nager dans la direction
voulue en tenant votre wishbone ou le mât. Vous pouvez également tenir la têtière pour avoir
un angle plus important et faciliter la rotation.
• Placez votre planche et votre voile perpendiculairement et dos au vent. Prenez votre temps,
il est plus facile de déplacer la voile dans l’eau que de forcer avec le tire-veille avec le vent
qui la plaque dans l’eau.
• Lorsque vous sortez votre voile de l’eau, positionnez vos pieds vers l’extérieur de l’axe de la
planche de sorte à ce que le poids de votre corps soit positionné au maximum vers
l’extérieur pour contre-balancer le poids de la voile. Grâce à cette position il sera plus facile
de sortir votre voile surtout si c’est une voile de slalom avec des camber.

 

S’il est toujours trop compliqué de sortir la voile de l’eau même grâce à ces techniques, essayez
le tire-veille easy-uphaul. Ce tire-veille est spécifique pour les grandes voiles style formula ou
slalom. Il bénéficie d’une petite boucle, pour sortir la voile il suffit d’accrocher son harnais à la
boucle et tirer.
On ne tire plus avec les mains ni avec le dos cambré mais avec l’ensemble du dos par
l’intermédiaire du harnais.

lever-sa-voile-tire veille

Se caler avec le tire veille

Cette position repose également votre dos puisque vous allez avoir une position droite et surtout
votre dos droit. Très pratique pour des longs bords pour éviter d’attraper des crampes.

 

Une autre utilité du tire-veille

 

Voici une petite astuce très simple pour savoir comment laisser votre gréement sur la plage pour
ne pas qu’il s’envole.
Imaginez-vous devoir changer de planche parce que le vent est trop fort ou alors vous avez cassé
votre matériel. Il vous faut changer uniquement votre planche et vous avez 300 mètres à faire sur
le sable ou des rochers pour atteindre votre voiture.
Premièrement trouvez un rocher, un arbre ou un pieux enfoncé dans le sable le tout est que ce
soit résistant. Positionnez votre voile avec le pied de mât en direction du vent et le le gréement
dans l’axe dans son axe. Ensuite accrochez le tire-veille sur votre branche ou autre pour sécuriser
votre matériel. Grâce à cette technique, vous n’avez plus à vous soucier de votre voile lorsque
vous faites un aller-retour sur la plage. De plus, cette technique évite que votre voile se déplace et
glisse sur le sol, ce qui abime la voile ainsi que le wishbone.
Cette technique est également adaptable sur l’eau.Pour quelque soit la raison, vous devez relier
votre voile à une bouée, avec un tire-veille c’est tout simple. Dans le cas d’une casse de pied de
mât, vous pouvez accrochez votre voile et votre planche ensemble, rouler votre matériel et
l’accrocher autour de votre planche…
Vous l’aurez compris, le tire-veille est indispensable et peut s’avérer très utile dans des situations
délicates.

Résumé
Le tire veille: un accessoire indispensable dans votre matériel de windsurf
Nom de l'article
Le tire veille: un accessoire indispensable dans votre matériel de windsurf
Description
Le tire veille est indispensable pour votre gréement. Utilisé principalement par les débutants, c'est également un élement de sécurité pour les confirmés
Auteur
Nom de la marque
Enemii
Logo de la marque